mercredi 20 septembre 2017

LECTURE : "Everything, everything" de Nicola YOON

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur le roman Everything, everything de Nicola YOON.   



Auteur : Nicola YOON, américaine-jamaïcaine
Titre : Everything, everything
Nombre de tomes : 1/1
Date de l'édition : 2016
Edition : France Loisirs


Format lu : Livre, grand format

Genre / Thèmes : Narratif, roman, jeunesse, contemporain

Résumé :  Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.


Dates de lecture : 28 août - septembre 2017 (Bilan lecture du mois de septembre 2017)


Couvertures et mise en page : 
  



Ce livre a plusieurs particularités de mise en page car il a 3 couvertures différentes : celle d'origine de Bayard, celle de France Loisirs et celle reprenant l'affiche du film. 
L'autre particularité majeure est que ce n'est pas uniquement un roman fait de lignes mais il y a l'insertion de dessins, de graphiques, de captures écrans de sms et mails. 

Ce roman a été adapté au cinéma en 2017.


Ce livre a été très vite un succès en librairie et il a été très rapidement adapté au cinéma.

Avant de commencer cette lecture, j'ai eu un coup de coeur pour les couvertures de Bayard et de France Loisirs, ainsi que pour l'objet livre grâce à cette mise en page originale. 

Malgré les avis très positifs sur ce roman, j'avais des craintes personnelles sur la véracité des propos sur la maladie et sur le fait que j'ai de plus en plus de mal à lire des romances jeunesses contemporaines.

Le roman met en lumière une maladie génétique très rare, très peu connue et jamais décrite dans un roman. La maladie de l'héroïne est le Déficit immunitaire combiné sévère (DICS) ou "la maladie de l'enfant-bulle".

L'autrice ne sait pas contenter de ce thème original pour se distinguer des romans du genre jeunesse. Les personnages sont d'ethnies différentes, les centres d'intérêt des personnages sont littéraires et scientifiques et on a des thèmes plus difficiles abordés : la violence, la mort, l'homosexualité, l'avenir ...
La mise en page est réellement un plus non négligeable : les dessins, les mails, les textos ... Elle contribue au plaisir de lecture sans entacher le sens du roman. Un plus mais aussi un outil à la lecture.

Dans ce roman, nous sommes sous le point de vue de Madeline. Une jeune fille de 18 ans, passionnée par la lecture et très intelligente. Du fait de sa maladie, elle vit chez elle avec sa mère et elle étudie par correspondance : l'une de ses matières est l'architecture.
Sa vie "tranquille et monotome" est bouleversée quand des nouveaux voisins s'installent en face de chez elle. Elle rencontre par fenêtre interposée Oliver surnommé Olly.
Madeline représente "LA littéraire" et Olly est "LE scientifique".
Les amoureux des livres seront ravis car on a des mentions d'oeuvres littéraires. 

Ce roman est avant tout une romance young-adult. J'ai été surprise de m'attacher très vite au personnage de Madeline et d'aimer le petit jeu de "séduction" entre les personnages. Bien que la romance soit le thème principal, j'ai aimé que l'autrice traite d'autres thèmes : la scolarité, la violence, l'éducation, les rêves, l'avenir, la maladie ...

Il peut être divisé en "deux parties" car il y a un évènement qui créé un basculement dans l'intrigue (p. 202). J'ai aimé la lecture de la "première partie" : c'était addictif, simple et léger à lire et je me suis surprise à aimer cette romance. La "deuxième partie" m'a paru en revanche surréaliste !

Malheureusement, le thème de la maladie DICS mis en avant est très peu abordé de manière réaliste. Je ne suis pas médecin mais il y a des éléments médicaux qui m'ont paru surréaliste ou pris trop à la légère. Je tiens à souligner que ce roman n'est pas un essai sur cette maladie génétique donc il ne faut pas croire que le cas de Madeline est celui de ceux d'enfant atteint de cette maladie. Je pense que l'autrice voulait sensibiliser les lecteurs sur ce type de maladie. 

Malgré des évènements négatifs et des thèmes difficiles, ce roman transmet un message positif sur la vie. C'est une lecture agréable, rapide et mignonne ! 

J'aimais beaucoup cette lecture mais la "deuxième partie" a un peu tout gâché !
La fin se résout un peu trop rapidement et il y a quelques incohérences "médicales".

Cette lecture me rend perplexe car j'ai été surprise de voir les pages défilées et aimées ma lecture mais j'ai détesté le thème de la maladie abordé de cette manière et la fin trop vite résolue. C'est une petite déception mais je relierai ce livre avec plaisir.

    Une lecture originale et légère mais ce n'est pas un essai médical ! 




    Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode